Nos engagements

La démarche Qualité

La Polyclinique Saint-Odilon, comme tous les établissements de santé, est contrôlée par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Notre établissement prône une réelle intégration de la culture qualité au sein de nos équipes. La gestion de la qualité fait partie intégrante des missions des responsables de l’établissement, en collaboration avec les différents comités et vigilances au sein de la clinique.

Organisation de la démarche qualité et de la Gestion des risques

Qu’il s’agisse de la maîtrise du risque infectieux, de l’organisation et de la prise en charge du patient, des vigilances sanitaires, de la gestion de l’information, de la prévention…, la qualité et la gestion des risques sont des préoccupations constantes au sein de la Polyclinique Saint-Odilon.

La politique qualité et gestion des risques est définie et révisée régulièrement. Elle est déclinée dans un programme d’actions annuel qui fait l’objet de suivis et d’évaluations. Conformément aux évolutions réglementaires et dans le cadre de la certification, la Polyclinique Saint-Odilon s’est dotée d’une organisation qui a pour missions d’identifier, d’étudier et de prévenir des risques potentiels pour ses patients, ses professionnels et l’ensemble de l’établissement.

L’établissement met en oeuvre les moyens et les ressources nécessaires pour anticiper les risques et réduire les conséquences des incidents difficilement maîtrisables. La démarche qualité – gestion des risques repose sur des comités qui sont les garants de la continuité de la démarche :

  • La direction a pour missions d’impulser, de coordonner la démarche d’amélioration continue de la qualité.
  • La Conférence Médicale d’Etablissement (CME) définit conjointement avec la direction la politique en matière de gestion des risques et valide les orientations médicales de l’établissement.
  • L’équipe opérationnelle d’hygiène (EOH) définit la politique de maîtrise du risque infectieux, et organise les actions de surveillance et de prévention des infections nosocomiales.
  • Le Comité Qualité, Gestion des Risques et Vigilances (CQGRV) coordonne l’ensemble des dispositifs de gestion des risques après les avoir identifié et définit les priorités d’actions à mettre en oeuvre, puis évalue l’efficacité de ces dernières
  • Le Comité de Sécurité Transfusionnelle et d’Hémovigilance (CSTH) assure le bon usage des produits sanguins.
  • Le Comité qualité de la prise en charge du médicament (PECM) participe à la définition de la politique du médicament, sous l’égide de la Conférence Médicale d’Établissement (CME).
  • Le Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD) conduit les actions visant à mieux organiser la prise en charge de la douleur.
  • Le Comité de Liaison en Alimentation et Nutrition (CLAN) améliore la prise en charge nutritionnelle des malades et la qualité de l’ensemble de la prestation alimentation – Nutrition.
  • Les vigilances : surveillance attentive et soutenue d’activités liées au fonctionnement de l’établissement et à la prise en charge du patient.
    • L’identitovigilance : une identification fiable, cohérente et unique des patients,
    • L’hémovigilance : sécurité et la traçabilité de l’acte transfusionnel,
    • La pharmacovigilance : risques liés à l’utilisation des médicaments,
    • L’infectiovigilance : EOH
    • La matériovigilance : matériels médicaux,
    • La biovigilance : relative aux éléments et produits du corps humain utilisés à des fins thérapeutiques.

La Polyclinique Saint-Odilon, sa direction et l’ensemble des professionnels qui exercent sont sensibilisés à l’écoute des patients : l’écoute de vos inquiétudes, de vos appréhensions, de vos angoisses, de vos réclamations ou de vos plaintes. Pour cela, plusieurs outils sont à votre disposition :

L’analyse régulière de l’ensemble de ces données nous permet de déterminer et de mener les actions d’amélioration nécessaires pour garantir votre satisfaction à tous les niveaux de votre prise en charge.

CDU (Commission des Usagers)

Ses missions :

  • Veiller au respect des droits des usagers, faciliter leurs démarches concernant leurs plaintes ou réclamations, les informer sur les voies de recours et de conciliation,
  • Contribuer à l’amélioration de la politique d’accueil et de prise en charge des patients et de leurs proches.

Comment les plaintes adressées à la clinique sont-elles traitées ?

1. A la réception de la plainte ou de la réclamation, le Directeur répond dans les meilleurs délais et informe le plaignant de sa possibilité de saisir un médiateur (médical ou non).Le plaignant peut aussi saisir directement le médiateur de la CDU en déposant sa plainte ou réclamation à l’accueil à l’attention du médiateur de la CDU.

2. Le médiateur rencontre le plaignant

3. Le médiateur adresse le compte-rendu de la rencontre au Président de la commission. Celui-ci fait suivre le compte-rendu aux membres de la commission et au plaignant.

Ses Membres :

  • Médiateur médecin si la réclamation est d’ordre médical
  • Médiateur non médecin pour tous les autres domaines
  • Président : Madame SANIARD, Directeur de la Polyclinique Saint-Odilon
  • Médiateur médecin : Dr GROS, Président de la CME, chirurgien vasculaire
  • Médiateur non médecin : Madame BUSSY, Directrice des soins infirmiers
  • Représentants des usagers : Madame DEVAUX  et Madame BROSSARD

INDICATEURS SOCIAUX

Suite à la parution de la loi du 5 Septembre 2018 dite « Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel » ; La Ministre du travail a instauré la création d’un Index Egalité professionnelle entre les hommes et les femmes.

Véritable outil de pilotage, l’index offre un éclairage sur la situation comparée entre les hommes et les femmes afin d’identifier les écarts et coordonner la ou les axes d’améliorations.

Restitué sous la forme d’une note maximum sur 100 points ; l’index évalue 4 indicateurs qui sont :

 

Ecart de rémunération entre les hommes et les femmes

 

 

 

/40 points

 

 

Ecart de taux d’augmentation individuelles

 

/35 points
 

Pourcentage de salarié ayant bénéficié d’une augmentation dans l’année de leur retour de congé maternité

 

 

/15 points

 

Nombre de salarié du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations

 

 

/10 points

 

Pour l’exercice 2019, La Polyclinique Saint-Odilon a obtenue une note de 95/100 et poursuivra notamment au travers du dialogue social la dynamique déjà engagée.

 

 

egalite-homme-femme

Nos engagements

développement durable

Développement durable

Qu’est ce que le développement durable ?

Qu’est-ce que le développement durable ?

Le développement durable est « un développement qui satisfait les besoins des générations actuelles, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs » (Rapport de la commission Brundtland – 1987).
La Polyclinique Saint-Odilon s’engage

Conscients d’avoir une grande responsabilité en tant qu’établissement de santé, nous nous devons d’être exemplaires et mettre en place une réelle stratégie de développement durable.

Nous souhaitons impulser une dynamique « santé-environnement » avec une approche durable, responsable et respectueuse des soins.

Un groupe de réflexion pluridisciplinaire a été créé et se réunit régulièrement pour rédiger une charte de développement durable, sensibiliser les équipes à la maîtrise énergétique et amorcer des actions concrètes d’avenir.

Les composantes du Développement Durable
Le respect environnemental
L’équité sociale
La fiabilité économique

Penser développement durable dans le secteur de la santé, c’est considérer simultanément ces trois composantes.

lutte contre la douleur

Lutte contre la douleur

Pourquoi éprouvons-nous de la douleur ?

La douleur est un signal d’alerte : elle vous prévient que votre corps a été agressé, elle entraîne ce réflexe de défense. Il est possible de la prévenir et de la traiter. L’équipe médicale et l’équipe soignante s’engagent à prendre en charge votre douleur. Vous ne devez pas la laisser s’installer et nous prévenir sans hésiter.

 

En savoir plus

infection-nosocomiale

Lutte contre les infections nosocomiales

Qu’est ce que les infections nosocomiales ?

Les infections nosocomiales sont des infections qui peuvent être contractées au cours d’une hospitalisation, mais dont la fréquence est heureusement faible. Les germes responsables de ces infections peuvent être soit nos propres germes présents sur la peau,dans notre tube digestif, soit être transmis à partir d’un malade porteur,  soit provenir de l’environnement (eau, air et surfaces).

En savoir plus

>